Secteur industriel

Revaltec s’adresse en majorité au secteur professionnel de l'industrie dans des domaines variés : aéronautique, mécanique générale, pétrochimie, chimie, alimentation, sidérurgie.

Revaltec propose 2 revêtements susceptibles d'être une alternative au chrome dur et nickelage électrolytique traditionnel : le Revasil (nickel + carbure de silicium) et le Revalloy (nickel chimique) assurant une dureté plus importante et une fonction isolante et protectrice contre la corrosion.

Pour répondre aux commandes de ses clients Revaltec dispose de 2 ateliers, le principal est dédié aux traitements de surfaces et le second à l’usinage. Le 1er atelier se compose de 2 chaînes, l’une pour le procédé Revasil et l’autre pour le Revalloy. Chacune compte 15 cuves alignées dans lesquelles s’effectue la préparation des pièces et l’application des traitements. Dans l'atelier mécanique sont installées 2 rôdeuses horizontales et 1 rôdeuse verticale.

Références internationales

- Valeo : Equipementier automobile au niveau international.
- Kalix : Premier constructeur mondial de machines de conditionnement pour le remplissage et l'étuyage de produits cosmétiques et pharmaceutiques en tubes.
- Redex / Merobel : Conception et fabrication d'équipements et de composants,
- Euroflex : Fabrication de produits pour véhiculer l'eau et le gaz
- Samr : Spécialiste dans l’application par centrifugation de métaux antifriction et l’usinage de précision des pièces de guidage ou d’étanchéité.
- Pirelli : Fils, câbles et branchements électriques, matériel de raccordement

Respect de normes strictes

Revaltec est un établissement classé qui dispose d’une autorisation de traitement.
Tous les bains dégraissants, décapants, et traitements sont enlevés semestriellement par une société spécialisée qui vide isolement tous les produits (alcalins, acides et sels).
Durant les traitements l’air est aspiré au-dessus des bains et envoyé dans une colonne d’épuration avant d’être rejeté a l’extérieur. Cependant sur les bains les plus corrosifs les employés bénéficient d’un masque de protection.
Les employés sont également équipés de vêtements susceptibles de résister aux attaques chimiques.

Etude de cas : Traitement d'un cylindre 2 ou 4 Tps

Les cylindres sont d’abord dégraissés dans une solution détergente, puis décapés et rincés.
Dans le cas d’un cylindre déjà nickasilé celui-ci doit être démetallisé pour enlever le traitement d’origine. Cette opération se fait dans un bain d’acide nitrique concentré dissolvant le nickel.
Le traitement s’effectue à une température constante dans 2 cuves dans lesquelles la solution est brassée par de l’air comprimé. Ce brassage est indispensable pour laisser en suspension les particules de carbure de silicium.
Il est nécessaire de rajouter du nickel périodiquement. Cette opération est effectuée automatiquement par une pompe doseuse. Pour tenir compte de l’usinage du cylindre un léger excédant de matière est pris en compte.
Un traitement complet comprenant le cycle de préparation dure de longues heures (en moyenne 5), la durée variant en fonction de l’épaisseur du dépôt à réaliser. A ce délai il faut inclure la procédure de rectification de la pièce.